0 Partage

Article écrit par :

Jacques Bajon

Consultant, Pôle Média-Télécoms / Media, distribution, convergence telecom-media

La consommation vidéo se transforme, mais ne cesse de progresser et garde un fort pouvoir de monétisation. Pour les opérateurs (câble, télécoms), les services liés peuvent permettre selon les cas de figure de générer de l’ARPU supplémentaire, fidéliser les clients, gagner de nouveaux abonnés dans la course au très haut débit. Ainsi, les opérateurs ne peuvent aujourd’hui s’épargner d’avoir une stratégie dans le domaine des contenus audiovisuels.

Le dernier rapport de l’IDATE DigiWorld sur la convergence télécoms-médias présente l’évolution des écosystèmes des acteurs en présence, une mise à plat des objectifs et modalités de convergence pour les opérateurs télécoms, propose une analyse des stratégies de convergence pour dix acteurs leader et se conclut par une description des grandes options à terme

Pourquoi cette convergence ?

La finalité de la convergence médias-télécoms est de retrouver de la valeur qu’elle soit dans l’accès, la valorisation du réseau, la diversification dans les services médias. De plus, la valorisation des services médias, transactionnels ou publicitaires, reste aujourd’hui difficile à ignorer pour les opérateurs télécoms.

Quels impacts sur la stratégie des opérateurs ?

Le contexte local impacte les stratégies d’opérateurs : intensité concurrentielle, taux de pénétration des offres très haut débit et de télévision à péage. Néanmoins, le monde OTT s’abstrait des frontières et des conditions de marché tout en représentant la rupture la plus forte.

Les objectifs assignés à une stratégie de convergence doivent être définis en amont. Ils déterminent les modalités employées par l’opérateur (niveau de verticalisation). Le spectre est ici large entre les stratégies de contenus structurantes et les approches plus opportunistes ou partenariales.

Quelles opportunités pour l’avenir ?

La distribution TV traditionnelle ne sera pas le relais de long terme, coincée entre le développement du cord cutting et l’augmentation des coûts des contenus. Des stratégies plus souples de partenariats et de plateformes multiservices sont à envisager, le streaming sera par ailleurs à terme le vecteur de croissance des offres B2C.

Les opérateurs doivent ainsi se préparer à accompagner la transformation du marché TV. Ils devront relever le challenge de l’innovation et proposer des solutions de personnalisation, de publicité ciblée, face à la menace de désintermédiation venant des géants de l’Internet.