1 Partage

Article écrit par :

Christoph Pennings

Consultant, Pôle Média-Télécoms

Un marché qui pourrait doubler d’ici 2025 pour atteindre les 3 000 milliards d'euros

IDATE DigiWorld publie une nouvelle édition de son rapport de prospective sur l’avenir des marchés de l’Internet et des télécommunications. L’occasion de présenter les quatre scénarios de l’économie numérique et leur projections quantitatives à l’horizon 2025.

Le point de départ, pour saisir les nombreuses dimensions qui décrivent l’avenir de l’économie numérique, a consisté à séparer ces tendances en deux catégories : les tendances lourdes et les incertitudes majeures.

Les tendances lourdes prennent en compte les évolutions qui ont déjà clairement émergé et pour lesquelles il est possible d’émettre l’hypothèse, avec un fort degré de certitude, de leur poursuite pour les prochaines années.

  • Par exemple, côté technologies, on peut considérer comme certain, que les réseaux proposeront de meilleures performances dans dix ans. En effet, même si la 4G n’est pas complètement déployée et les standards de la 5G pas totalement définis, il est clair que la 5G tiendra ses promesses en termes de bande passante, de faible latence, d’énergie et d’usage du spectre.
  • Du côté des usages, la transition vers le mobile sera certainement terminée. L’adoption des smartphones, des tablettes, des wearables et autres objets connectés (y compris les voitures) continuera sa course faisant du mobile le moyen d’accès à l’Internet largement dominant.
  • Les business models et la régulation sont également, jusqu’à un certain point, prévisibles. La chaîne de valeur sera toujours soumise à l’introduction d’offres numériques provoquant la désintermédiation d’acteurs traditionnels. Quant à la régulation, elle devrait vraisemblablement basculer vers un contrôle à dominante ex-post et plus d’obligations symétriques entre les acteurs de même niveau dans la chaîne de valeur, mais également de niveaux différents, comme pour les OTT et les telcos.

Les incertitudes majeures peuvent être organisées de la même manière.

Par exemple, l’Internet of Things, qui permet de connecter n’importe quel objet à l’Internet en ouvrant un vaste potentiel d’innovation, ne s’appuie pas aujourd’hui sur un business model clairement établie malgré la maturité des technologies.

Si la consolidation du secteur des télécoms va se poursuivre, la fin de la partie est loin d’être connue à ce jour. La consolidation restera-t-elle limitée à un phénomène national ou le marché sera-t-il dominé par quelques leaders régionaux voire mondiaux et si oui, lesquels ?

Les consommateurs préféreront-ils continuer à payer des services Internet « gratuits » en échange de leurs données personnelles, ou finiront-ils par adopter des offres payantes garantissant leur vie privée ?

L’analyse des tendances lourdes et incertitudes majeures permet de dégager deux variables essentielles pour la construction des scénarios :

  • L’intensité plus ou moins forte de « l’usage des « données personnelles » est une indication sur l’importance des services que pourront proposer les acteurs de l’Internet et les telcos.
  • La présence plus ou moins importante de « enablers » (facilitateurs) sur le marché : les facilitateurs fournissent des solutions spécialisées que d’autres entreprises peuvent utiliser pour construire leurs propres offres.

Les quatre scénarios de l’économie numérique

La combinaison de ces hypothèses permet d’élaborer quatre scénarios plausibles :

  • Le scénario « Mall » : dans ce scénario les acteurs numériques se concentrent sur la distribution et le contrôle du client, en cherchant à devenir le magasin universel pour les biens numériques intégrant les contenus et les terminaux. Une concurrence intense s’installe entre les acteurs de l’Internet et les telcos, chacun se positionnant sur l’agrégation et le marketing de bouquets de produits et de services numériques.
  • Le scénario « Open » : Ce scénario se caractérise par un écosystème numérique interopérable  sans couture et ouvert : open access, open innovation et open data. Le marché Internet est tiré par l’innovation et la concurrence tandis que les télécoms se recentrent sur la connectivité, la distribution et whole-sale, en proposant des services spécialisés.
  • Le scénario « Automated » : Les ventes, la production de services et la relation clients sont largement automatisées, les requêtes des consommateurs configurant automatiquement les services fournis. Les analyses de données sophistiquées sont principalement utilisées en interne. Les acteurs s’appuient sur des standards ouverts et des solutions génériques pour bénéficier de productions low-cost.
  • Le scénario « Trust » : Les utilisateurs, ayant une confiance limitée dans les services numériques, restreignent la disponibilité et la diffusion de leurs données personnelles sur Internet. Les fournisseurs de services opèrent dans un environnement plus fermé, à partir de solutions hautement sécurisées y compris pour les solutions verticales. Le contrôle des flux de trafic End-to-End est privilégié.

Digital economy 2025 : matrice des scénarios

schema_digital2025_v2
Source: IDATE in Digital Economy 2025, January 2016

Vers un doublement du marché en dix ans

A partir d’un marché mondial en valeur qui s’approche de 1 500 milliards d’euros en 2015, chaque scénario présente un potentiel en valeur très différent à l’horizon 2025. Le scénario « Mall », le plus optimiste, correspond à un doublement du marché en approchant les 3 000 milliards d’Euro (soit une croissance annuelle moyenne de 7%) tandis que le scénario « Automated », le plus pessimiste, se monte quand même à 2 200 milliards d’Euro en 2025 (soit une croissance annuelle moyenne de 4,2%).

La composition du marché entre les services Internet d’un côté et les services télécoms (accès) de l’autre varie également très fortement, passant de 49% pour les télécoms dans le cadre du scénario « Open » et à 60% pour le scénario « Trust ». Ce qui bien sûr, par rapport à une part de plus de 75% en 2015, correspond à une érosion des services télécoms par rapport aux services Internet.

Evolution en valeur du marché mondial des services Internet et télécoms par scénario, 2014-2025

Digital_Economy_2025_marche_Internet_IDATE_v2
Source: IDATE in Digital Economy 2025, January 2016