4 Partages

Article écrit par :

Pauline Mornet

Consultante, BU Territoires Numériques

Nicolas Bec

Consultant, BU Ind. & Services

Samuel Ropert

Responsable de la practice Smart Verticals

L’IDATE DigiWorld, think tank leader européen de l’économie numérique, fait le point sur le déploiement des dispositifs d’e-santé à destination des seniors dans le monde. L’objectif ? Établir un classement des pays qui développent les solutions les plus innovantes pour garantir le bien vieillir et favoriser l’accès aux soins aux personnes fragiles et dépendantes.

Le télésoin à destination des seniors : un secteur en plein boom avec un fort potentiel de croissance

Avec une moyenne de 85% de seniors déclarant souhaiter vieillir à leur  domicile, le marché de l’e-santé à destination des seniors, ou smart ageing, représente un potentiel de croissance non négligeable. Le vieillissement mondial de la population devrait même accélérer cette tendance.

Le marché du télésoin est celui qui se développe le plus, variant entre 1 et 15% entre les pays étudiés. Le marché évolue vers des solutions innovantes, conjuguant l’univers de la smart home et de l’e-santé. Le télésoin a un fort potentiel de croissance et devrait se développer à destination de cibles plus larges, telles que les personnes dépendantes ou fragiles.

À l’horizon 2025, 9% de la population mondiale des seniors devrait alors être équipée, avec le déploiement de 78,1 millions d’unités de dispositifs de télésoin.

Smart ageing : le Royaume-Uni et les États-Unis en tête du classement mondial, suivis de près par la France

 À partir des plans gouvernementaux les plus développés à destination des seniors sur la scène mondiale, l’IDATE DigiWorld réalise un benchmark entre dix pays[1] pour définir les plus innovants en terme d’e-santé.

Le Royaume-Uni, les États-Unis et la France font partie du haut du classement. Ce sont dans ces pays que les économies en dépenses de santé devraient être les plus importantes, grâce aux solutions de télésoin et télémédecine. Avec le développement des nouvelles technologies dans le secteur de la santé, la réduction des coûts de santé publique est pourtant estimée à 1,2% en moyenne pour 2018 et devrait fortement augmenter aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en France.

En France, le gouvernement a choisi de faire de l’e-santé une priorité, en adoptant le plan Ma Santé 2022 en juin dernier. Par ailleurs, le rapport Libault, remis fin mars 2019 au gouvernement propose d’investir 40 millions d‘euros pour généraliser la télémédecine dans les EHPAD.

[1] Allemagne, Chine, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Inde, Italie et Japon

SAVE THE DATE : Rendez-vous le 20 novembre au DigiWorld Summit et découvrez le programme du talk « Healthcare »

Pour en savoir plus sur ce rapport

Isabel Jimenez

Responsable des ventes
Contactez Isabel