0 Partage

Article écrit par :

Ariane Enjalbal

Consultante, BU Média-Télécoms

Pour l’IDATE DigiWorld , les opérateurs télécoms ont intérêt à tirer profit du FTTH pour réinventer leur business model et s’adapter aux évolutions des usages.

Tirés par des évolutions technologiques permettant la baisse des coûts et une demande en forte croissance, les déploiements FTTH battent désormais leur plein. Au-delà du grand enjeu de leur construction se pose désormais la question de l’exploitation de leurs potentialités par les opérateurs télécoms. Dans son étude « FTTH: A Strategic Game-Changer for Telcos », l’IDATE DigiWorld identifie l’impact de ces nouveaux réseaux sur les business models des opérateurs. Accentuant d’une part le risque de désintermédiation, le FTTH génère aussi de nouvelles opportunités pour les opérateurs de diversifier leurs activités et repenser leur business model.

En quoi le FTTH transforme-t-il l’écosystème des télécommunications ?

Après plusieurs années de débats, acteurs publics et privés semblent avoir atteint un consensus sur le choix du FTTH comme technologie privilégiée pour la fourniture de connexions à Très Haut Débit. En Europe, les objectifs de la Gigabit Society mentionnent explicitement le FTTH comme objectif pour la couverture du plus grand nombre de foyers possible d’ici à 2025. Les opérateurs ayant axé leurs déploiements sur d’autres technologies tendent de plus en plus à présenter ces décisions comme des étapes intermédiaires vers la conversion de leur réseau au FTTH. Ces réflexions influencent fortement l’activité des opérateurs télécoms. Le déploiement de l’infrastructure en lui-même rebat en effet les cartes de la compétition, avec l’entrée de nouveaux acteurs sur le marché. Le déploiement de réseaux FTTH reste en outre plus coûteux que d’autres technologies, malgré leurs coûts opérationnels moins élevés et les récentes évolutions techniques, ce qui demande un effort d’investissement accru de la part des opérateurs.

Le FTTH remet en cause la place des opérateurs dans la chaîne de valeur des contenus

Le développement de services OTT profitant des hauts débits et faibles latences du FTTH pose pour les opérateurs la question cruciale de leur désintermédiation. Grâce à leurs plateformes d’IPTV, les opérateurs détenaient jusqu’à présent le rôle crucial d’agrégateurs de contenu, un rôle désormais de plus en plus rempli par des plateformes OTT comme Molotov TV, dont l’usage croît notamment grâce à l’augmentation des débits et de la qualité de service globale des connexions Internet.

En outre, les abonnés sont de plus en plus demandeurs de contenus à forte valeur ajoutée, notamment le sport, dont l’acquisition des droits demande un effort d’investissement significatif de la part des opérateurs. Là encore, ils doivent désormais compter avec la concurrence des acteurs OTT, qui se positionnent de plus en plus sur le segment des contenus sportifs…

Face à ces enjeux, quelle réponse pour les opérateurs télécoms ?

Pour répondre à ces défis, les opérateurs déploient des stratégies de diversification cherchant à tirer profit de l’essor des services OTT tout en conservant leur place dans la chaîne de valeur du contenu vidéo. Par ailleurs, le FTTH constitue pour les opérateurs une opportunité non négligeable de développer leur activité sur les marchés de gros et le segment B2B, grâce à la monétisation de certaines caractéristiques du FTTH comme la stabilité des connexions, cruciale pour les entreprises, ou les débits montants accrus, indispensables à certains services en plein essor comme le cloud computing. Enfin, et surtout, le FTTH permet aux opérateurs de s’étendre vers de nouveaux marchés comme l’immobilier ou le développement des villes intelligentes en créant des synergies avec de nouveaux partenaires issus des verticaux. Il s’agit bel et bien de générer, grâce au FTTH, un nouvel écosystème au cœur duquel se trouve l’opérateur.

C’est ce nouveau positionnement que l’IDATE DigiWorld dessine, avec une vision prospective, dans son étude « FTTH: A Strategic Game-Changer for Telcos », qui comprend de nombreux exemples de déploiement par les opérateurs de stratégies, aussi bien pour se maintenir sur leurs marchés actuels que pour en conquérir de nouveaux.