0 Partage

Article écrit par :

Vincent Bonneau

Directeur de la BU IDATE Labs.

Jacques Bajon

Consultant, BU Market Intelligence / Media, distribution, convergence telecom-media

Ce document présente les travaux de la Commission « Souveraineté Numérique » menée par l’IDATE DigiWorld de juin à novembre 2020 autour de 5 ateliers virtuels et présentiels pour débattre des propositions à mettre en oeuvre et d’un atelier final de restitution le 1er décembre 2020 durant le DigiWorld Summit.

Les débats sur la souveraineté numérique, désormais condition nécessaire à toute forme de souveraineté au vu de l’importance du numérique dans l’économie et la société, sont au cœur de l’actualité en Europe. La souveraineté numérique n’est pas (que) du protectionnisme visant à combler le retard important de l’Europe sur le numérique. Elle doit être vue surtout comme le développement d’une capacité d’innovation autonome visant à assurer le bien être des citoyens et la prospérité des entreprises, et la capacité à agir et décider de façon indépendante dans un environnement ouvert, permettant ainsi de contrôler ce qui est critique.

Le constat de retard en Europe dans le secteur du numérique est sans appel : dépenses en R&D et financements par les fonds encore loin de la concurrence internationale, monétisation plus faible faute notamment d’un réel marché unique et surtout absence de leaders dans de nombreux domaines du numérique. Face à cette situation, la Commission Souveraineté Numérique pilotée par l’IDATE DigiWorld et par le CNRS formule pour l’Europe des propositions autour de 4 axes clés.

Avec la contribution de