Resume

La crise sanitaire que nous traversons a eu un rôle révélateur, catalyseur et transformateur, révélant l’étendue et l’impact de la globalisation en place depuis vingt ans, catalysant un certain nombre d’évolutions rendues possibles par les outils numériques, à commencer par le télétravail, et transformant les conditions de vie et l’économie, pour une certaine durée au moins.

Alors que le sujet du futur du travail sous l’impulsion des nouvelles technologies est étudié depuis quelques années déjà, le « New Future of Work », comme l’appellent certains, nous pousse inexorablement à nous adapter : nous en tant qu’individus, collaborateurs, managers, mais aussi collectivement, en tant qu’entreprises, institutions et gouvernements.

Ce document s’attache à comprendre comment s’adapter à ce nouveau contexte de travail et transformer ces bouleversements en opportunités, tout en réengageant toutes les parties prenantes autour d’un même projet d’entreprise.

Il propose une analyse précise et actuelle, permettant d’appréhender totalement l’enjeu et de faire émerger des solutions, mises en pratique au sein des entreprises membres du groupe.

Il offre des pistes solides pour entreprendre une évolution, voire une révolution, des stratégies des collaborateurs, entrepreneurs et managers, et mettre en place des nouvelles modalités durables, non seulement de travail, mais aussi d’apprentissage pour former, attirer et garder les talents.

Quatre domaines d’action majeurs sont abordés :

  • l’alignement des valeurs de l’entreprise avec celles des collaborateurs,
  • l’acquisition généralisée de nouvelles compétences notamment numériques,
  • la remise en question et restructuration du concept du « bureau »
  • la responsabilisation plus large de tous les acteurs de l’organisation.

Ce document a été élaboré dans le cadre d’un groupe de travail réuni par l’IDATE en 2021 et composé d’acteurs engagés dans le numérique (Orange, Google, SNCF, BNP Paribas, Sopra Steria, Inetum, IBM, Atelier BNP Paribas) et de spécialistes du Future of Work (Sol France, la Cité de l’Economie et des Métiers de demain).

Table des matières

1. Préface
Eric Labaye, Président, Ecole Polytechnique & Institut Polytechnique de Paris

2. Le collaborateur de demain : les nouvelles valeurs d’engagement des collaborateurs
2.1. Le collaborateur engagé
2.1.1. Pourquoi ça change : quête de sens et recherche d’impact sociétal sont les nouvelles valeurs d’engagement des collaborateurs
2.1.2. Qu’est-ce que ça change : le Green Management
2.1.3. Comment en tirer parti : aligner valeurs d’engagement des collaborateurs et valeurs RSE de l’entreprise selon la BNP Paribas
2.2. Le collaborateur augmenté
2.2.1. Pourquoi ça change : la requalification des emplois et les besoins en nouvelles compétences sous l’influence des nouvelles technologies et de la mondialisation
2.2.2. Qu’est-ce que ça change : la déconstruction du travail en tâches et en compétences pour le collaborateur
2.2.3. Comment en tirer parti : upskilling et reskilling ciblé en continu, une réponse à la transformation des métiers selon la SNCF
2.3. Le collaborateur slasheur
2.3.1. Pourquoi ça change : le travail, un bien de consommation comme un autre
2.3.2. Qu’est-ce que ça change : la redéfinition des modalités d’emploi
2.3.3. Comment en tirer parti : l’exemple de Daimler Chrysler et du job sharing

3. L’environnement de travail de demain : anytime, anywhere
3.1. L’environnement de travail hybride
3.1.1. Pourquoi ça change : l’impact du Covid et le test grandeur nature du télétravail généralisé
3.1.2. Qu’est-ce qui change : des stratégies hybrides et des modalités pratiques à inventer et tester en mode agile
3.1.3. Comment en tirer parti : l’exemple des expérimentations de Google en matière de lieu de travail.16
3.2. Les tiers-lieux, espaces intermédiaires entre domicile et bureau
3.2.1. Pourquoi ça change : le besoin d’espaces intermédiaires flexibles entre bureau et domicile
3.2.2. Qu’est-ce qui change : en ligne de mire, un réaménagement de l’espace au profit des territoires
3.2.3. Comment en tirer parti : l’exemple de la SNCF
3.3. L’environnement numérique du travail et le workplace-as-a-service
3.3.1. Pourquoi ça change : l’accélération de la digitalisation de l’espace de travail suite à la crise Covid
3.3.2. Qu’est-ce qui change : le lieu de travail comme un service socle sur lequel les collaborateurs vont venir réaliser leurs missions, dans ou hors les murs de l’organisation
3.3.3. Comment en tirer parti : l’observation de l’Atelier BNP Paribas sur l’émergence des métavers et mondes virtuels

4. L’organisation de demain : agile, ouverte et autonome
4.1. Organisation et agilité
4.1.1. Pourquoi ça change : une compétition et une productivité accrue dans un contexte de mondialisation
4.1.2. Qu’est-ce que ça change : du cycle en V au modèle agile
4.1.3. Comment en tirer parti : l’illustration du modèle agile de Spotify
4.2. Organisation en réseaux et ouverture sur l’écosystème : l’entreprise plateforme
4.2.1. Pourquoi ça change : le mouvement de plateformisation de l’économie
4.2.2. Qu’est-ce que ça change : une organisation en réseau ouverte sur son écosystème
4.2.3. Comment en tirer parti : passer l’agilité à l’échelle selon Sopra Steria Next
4.3. Organisation et autonomie : abaissement du centre de gravité des décisions et raccourcissement des circuits de pouvoir
4.3.1. Pourquoi ça change : l’empowerment et l’autonomisation favorisés par le travail à distance et l’organisation agile
4.3.2. Qu’est-ce que ça change : le manager facilitateur
4.3.3. Comment en tirer parti : l’organisation apprenante selon SoL France (Society for Organizational Learning)

5. Conclusion

Secteur géographique

Monde

Autres détails

  • Référence : T00020F
  • Livraison : on the DigiWorld Interactive platform
  • Langues disponibles : Français
  • Tags : environnement numérique du travail, future of work, green management, travail de demain, travail hybride, workplace-as-a-service

Intéressé par cette publication ?

Future of Work

1500 €

Besoin d'une licence multiple ? Demander une licence de groupe

Vous pourriez également être intéressé par

Pourquoi choisir IDATE DigiWorld ?

  • Leader d’opinion : des experts reconnus aux compétences pluridisciplinaires
  • Support analystes : un support illimité dans le cadre de nos abonnements et des services sur-mesure
  • Plateforme interactive de dernière génération : un accès très simple, rapide et efficace à nos rapports