1 Partage

Article écrit par :

Florence Le Borgne

Responsable du Stream Future TV & Digital Content

Alors que Netflix et Amazon poursuivent leur croissance à l’international, les acteurs du Vieux Continent font de la résistance. Sky a lancé le 11 septembre en Espagne un nouveau service en OTT proposant 12 chaînes de pay-TV, des films et des séries à la demande pour 10 EUR/mois et sans engagement.

Alors que des rumeurs sur le prochain lancement de ce service avait déjà couru l’été dernier, le lancement d’une campagne en ligne début septembre laissait supposer l’arrivée prochaine de son service OTT dans le pays. Cela pourrait être une première étape avant le déploiement à plus grande échelle du service OTT du géant de la TV par satellite britannique.

Si ces derniers ont construit leur réputation en particulier sur leur offre de séries originales, en y consacrant des budgets colossaux (plus de 6 milliards USD pour Netflix cette année), la marque Sky est quant à elle associée à la fois au sport, au cinéma et aux séries TV de qualité. Au Royaume-Uni, en Allemagne comme en Italie, les abonnés OTT de Sky ont la possibilité, comme en télévision linéaire, de souscrire à toutes les composantes de l’offre ou à une partie seulement d’entre elles.

Le test de l’Espagne sera sans conteste particulièrement éclairant sur les perspectives de réussite de la stratégie de Sky dans un pays où la télévision à péage a toujours peiné à décoller.

En Allemagne, marché sur lequel Netflix et Amazon font déjà face à la concurrence de Sky mais surtout de Maxdome, le service de SVOD de l’acteur de TV commerciale ProSiebenSat.1, Deutsche Telekom a quant à lui fait part fin août de son intention de lancer également son propre service à la demande (Entertain TV Serien) qui devrait également proposer des séries exclusives. Le service, qui devrait être lancé en octobre prochain, ne devrait cependant être accessible qu’aux abonnés IPTV de l’opérateur télécom historique sans coût supplémentaire.

Par ailleurs, le succès des services OTT ne doit pas occulter la croissance de la télévision à péage sur un certain nombre de pays. Anacom, le régulateur portugais, vient ainsi de dévoiler ses derniers chiffres d’abonnements à la télévision à péage au Portugal qui montrent une nouvelle progression des abonnés pay-TV dans le pays : +27 000 abonnés sur le 2ème trimestre 2017, soit +3.5% en un an. La croissance est en particulier soutenue par la progression de la fibre dans le pays. Le FTTH/B est désormais le deuxième mode d’accès à la télévision payante au Portugal, derrière le câble mais devant l’ADSL et le satellite.

A l’autre bout du continent, en Estonie, tous les acteurs de la pay-TV, Starman, Telia, Viasat, annoncent également une croissance de leur base d’abonnés au deuxième trimestre 2017.

En France, si Canal+ n’a pas encore retrouvé le chemin de la croissance sur son marché national, les dirigeants du groupe espèrent néanmoins s’en rapprocher suite à l’annonce des résultats du groupe pour le 1er semestre 2017 qui montrent des premiers signes d’amélioration.

La rivalité Pay-TV/OTT, acteurs européens/acteurs US n’en est ainsi qu’à ses débuts et l’avenir des marchés et des acteurs est encore loin d’être totalement écrit.

Comparaison de la croissance des revenus pay-TV et SVOD en Europe

Pay-TV
+2.3% en 2017/2016
SVOD
+40.9% en 2017/2016

Source : IDATE DigiWorld – Le marché mondial de l’audiovisuel, Sept. 2017

Pour vous aider à mieux appréhender les marchés nationaux, les dynamiques propres à chacun et les stratégies des principaux acteurs de la TV et de l’OTT, IDATE DigiWorld vous propose son décryptage et son analyse à travers la nouvelle édition de son service « Le marché mondial de l’audiovisuel ».

Best-of DigiWorld Summit 2016

×