La pandémie a été un accélérateur des mutations pour les organisations (chaînes de production, environnement du travail, parcours et relation clients…) et pour les apprentissages de nouveaux modes de fonctionnement avec le recours généralisé et « forcé » aux outils numériques. Le projet industriel digital européen inclusif et responsable doit capitaliser sur les bonnes pratiques mises en œuvre mais aussi anticiper les ruptures de modèles en cours.
Le Future of Work s’inscrit dans une dynamique systémique intégrant notamment des apports de certaines des autres communautés.
 

Face à l’évolution de la « raison d’être » chez un collaborateur et la « raison d’en être »  intégrant les aspirations sociétales (développement durable, partage, work life balance, diversité…, aux impacts des nouvelles technologies (collaborateur « augmenté », automatisation, data,…) comment « designer » et mettre en œuvre un modèle européen inclusif embarquant les aspirations des digital natives, la formation des talents de demain, le « rescaling » des salariés, les parcours professionnels non linéaires ? 

La communauté Future of Work abordera les problématiques suivantes :  

  • Quels impacts de l’IA, de la data sur les organisations du travail et les nouveaux modes de production et de management ?
  • Quel rôle pour le management intermédiaire et les missions d’encadrement traditionnel ? 
  • Quels sont les nouveaux modes d’apprentissage dans un contexte de remise en cause de l’unité de lieu (bureau) ? 
  • Quels sont les impacts sur les environnements de travail (dématérialisation généralisée, blockchain, télétravail….) 
  • Comment anticiper les métiers de demain et quels sont les modèles d’organisation apprenante qui répondent notamment aux aspirations des nouvelles générations ? 
  • Comment préparer notre système éducatif pour faire face à ces défis ? 

Responsable de la communauté Future of Work

Prune Esquerré

Responsable de la communauté Future of Work
Contact