0 Partage

Article écrit par :

Basile Carle

Consultant, BU Market Intelligence

Les télécoms ont une place de plus en plus importante dans notre quotidien, notamment avec l’instauration et la généralisation du télétravail dans les entreprises, augmentant leur consommation d’énergie.

La consommation d’énergie des réseaux mobiles au niveau mondial représenterait chaque année 72 milliards EUR, selon Nokia. 

La 5G va modifier les usages et augmentera la consommation globale du réseauMais sla 5G permet une meilleure capacité de transmission des données mobiles, cela est dû à une utilisation croissante des bandes de fréquences, et cela engendre une consommation d’énergie plus importante.

Cependant des solutions existent pour optimiser cette consommation d’énergie. Elles se traduisent par l’appropriation de l’utilisation des modes de veille 5G et leur implémentation dans les réseaux ; par le remplacement des anciennes infrastructures ; par l’amélioration des systèmes massive MIMO, soit 50 % de plus d’une antenne 4G (et même 25 % de plus seulement en 2022). 

La puissance de calcul nécessaire à la gestion des signaux que requiert la 5G, vimposer encore un peu plus l’intelligence artificielle. 

Mais la mise en place de ces solutions dépendra surtout de la volonté et de la stratégie des acteurs télécoms. Les équipementiers ont un rôle fondamental pour sensibiliser les opérateurs des bonnes pratiques à adopter pour une 5G plus verte.  

Des éléments de différenciation sont à prendre en compte pour sortir du lot à l’ère de la 5G. Comme la conception de ses propres puces ou l’utilisation de l’IA. Mais encore peu d’équipementiers sont capables de tels déploiements.  

Pour l’instant, certains équipementiers annoncent un différentiel de 20% d’énergie de moins que ses concurrentsLa plupart ont investi en R&D pour répondre à ces problématiques et montent des partenariats avec les fournisseurs de chipsets.  

Quant aux opérateurs, ils doivent s’approprier ces solutions et ces innovations proposés par les équipementiers pour garantir une 5G plus verteL’arrivée rapide sur le marché étant une priorité pour certains opérateurs, ces derniers font le choix de déployer rapidement la 5G au détriment (au moins dans un premier temps) de sa consommation énergétique, tandis que d’autres, comme Orange, adopte une approche plus prudente, mais avec une meilleure prise en compte de la composante verte. 

Dans son rapport Green 5G, l’IDATE DigiWorld analyse la prise en compte des aspects environnementaux dans le déploiement de la 5G. Une dizaine de solutions de réduction et d’optimisation de la consommation énergétique sont identifiés et l’étude examine la stratégie d’une vingtaine d’acteurs, avec une analyse détaillée sur une dizaine d’entre eux.  

Pour plus d’informations sur notre étude Green 5G, contactez-nous ! 

 


Pour aller plus loin :  

Depuis plus de quarante ans, l’IDATE DigiWorld, le think tank européen du numérique, réunit régulièrement ses Membres et les acteurs de l’économie numérique à Paris, Londres, Bruxelles et au Maroc, pour construire ensemble notre société digitale positive. 

Notre plateforme de réflexion ainsi que les études et la veille internationale conduites par nos experts ingénieurs, analystes et économistes nous engagent à valoriser et promouvoir la capacité d’innovation française et la construction d’un projet industriel européen, alternatif notamment aux modèles américains et asiatiques. A cette fin, notre ligne éditoriale tout au long de l’année 2020 a pour objectif de capitaliser sur l’expérience de nos Membres et de structurer ce projet industriel commun. 

C’est donc dans ce cadre que nos études sont produites, et que s’inscrivent nos événements dont le DigiWorld Summit, les 1 & 2 décembre au Palais Brongniart à Paris, et la DigiWorld Session à Montpellier, le 15 octobre prochain. 


 

Cette étude vous intéresse ?

Isabel Jimenez

Responsable des ventes
Contactez Isabel